Les News
La Chronique de Jacques BARSAMIAN " Jean-Pierre Prévotat nous a quitté..."

  
 
La musique pop et rock vient de perdre l'un de ses meilleurs musiciens. Ancien batteur de Johnny Hallyday et co-fondateur du groupe Triangle, Jean-Pierre Prévotat nous a quitté dans la nuit du mercredi 26 au jeudi 27 janvier dernier, suite à une rupture d'anévrisme. Ils étaient tous là cimetière Père Lachaise: amis, copains, complices, chanteurs, médias, fans, y compris votre serviteur pour soutenir sa femme/veuve, Marie : Joël Daydé, Jean Falissard, Patrick Verbeke, Patrick Dietsch, François Jeannot, Slim Pezin, Sam Choueka (Groucho à la télé), Jean Mareska, Catherine Claude, Hector, Jacky Chalard, Jacques Mercier, Patrick Darnay, Luc Bertin, Bruno Besse, Jean-Pierre "Chinois" Pouret, Marc Bozonnet, Mimi Lorenzini, Ketty Naval, Liliane Davis-Boyer, Charles Benaroch, Rocky (ex-guitariste de Johnny qui en final interprétera "I Shall Be Released" de Bob Dylan), Jean-Pierre Orfino, Riqué Serré, Jean Bachelerie,  Jacques Verrechia, Christian Martin, Samia Oulbani du Petit Journal Montparnasse, André Crudo,  Emmanuel Booz, Jean-Louis Rancurel,…... lors d'une cérémonie bouddhiste, Jean-Pierre ayant adopté cette philosophie il y a 25 ans sous l'influence du célèbre pianiste de jazz Herbie Hancock.  
J.-P. Prévotat s'en est allé soudainement rejoindre ses contemporains pour un boeuf géant : Alain Bashung, Gérard "Papillon" Fournier, Dany Logan, Billy Bridge, Vince Taylor, Tony Harvey, Mick Harvey, Jack Regard, Aldo Martinez, Thierry Vincent, Gérard Hugé, Rocky Volcano, El Toro, Gérard Blanc, Gil Now, Alan Jack, Tommy Brown, Claude Djaoui, Nino Ferrer, Ticky Holgado, Dany Marrane, Olivier Despax, Jean-Claude Berthon, Eddie Vartan, Richard Bennet, C. Jerome, Dominique Delancray, Jean-Pierre Malléjac, Patrick Beauvarlet,Jean-Louis Licart, Claude Cochet, Ricky Sailor, "Jojo" (le batteur de Moustique), Christian Bois,...et tant/ trop d'autres.Tranquille mais chaleureux, réputé pour se qualités humaines, son extrême gentillesse, grand de taille, Jean-Pierre Prévotat était né à Paris le 19 avril 1945. A 12 ans Il fait ses débuts de musicien en jouant du tambour chez les scouts; mais sa carrière débute vraiment en 1962 dans les excellents Players avec le guitariste Michel Libretti, enchaine au sein des Herbes Tendres en compagnie de Richard Fontaine. Il accompagne aussi Nancy Holloway, Jean-Jacques Debout, Cléo (futur femme d'Herbert Léonard), Antoine, Claude François,... On le retrouve en 1968 dans la formation de rock progressif Triangle, dont le 45 tours "Peut-être Demain" (Pathé Marconi) demeure le plus gros succès avec quelques 200.000 ventes. Outre lui, le groupe parisien compte dans ses rangs le guitariste Pierrot Fanen, auquel succède Alain Renaud, enfin Mimi Lorenzini, le bassiste-chanteur Gérard "Papillon" Fournier (1946-1989) et le saxophoniste-organiste François Jeannot. Le premier simple du groupe "Listen People" est produit par Claude-Michel Schoenberg. Pour l'album "Viens Avec Nous"(1972), Triangle est renforcé par Jean-Michel Jarre et Total Issue. L'année suivante, dans "L'Arbre De Juin", le combo bénéficie d'un choriste qui deviendra célèbre : Daniel Balavoine.     

Après la séparation de Triangle en 1974, Jean-Pierre forme avec Patrick Verbeke à la guitare et Jacky Chalard à la basse le super groupe Magmun, qui assure des premières parties de Johnny Hallyday en 1976-77. Il est le batteur de Johnny entre 1978 et 1980, notamment au Pavillon de Paris, où le 26 novembre 1979 il cède ses baguettes au fils de l'idole des jeunes, David Hallyday (13 ans) lors de "Rien Que Huit Jours", adaptation de "Thirty Days", un des classiques de Chuck Berry. On voit Jean-Pierre également avec Michel Polnareff au Japon, Titanic (1984), Daniel Balavoine, avec son copain "Rocky" dans Rocktangle (1989), dans les années 2000 dans Route 66 avec Jacky Chalard et Serge Doudou, Ian Scott entre autres. J'ai bien connu Jean-Pierre Prévotat que je croisais souvent à l'époque de Triangle. Avec qui je me suis rendu en voiture à un festival pop à Nice, ma ville natale, comprenant notamment une escale au Palm Beach de Cannes pour un thé. Là où fut tournée  la dernière scène du fameux film d'Henri Verneuil avec  Alain Delon et Jean Gabin ("Mélodie En Sous Sol"). Triangle que j'ai programmé lors d'une série de concerts de groupes français porte de Versailles en 1969. J'ai revu Jean-Pierre lorsqu'en 2004, il est venu jouer sur cinq de mes poductions, dont "Summertime", "Blue Moon" chantés par moi et "Noël Blanc" ("White Christmas")  interprété façon Elvis Presley par Ricky Norton et Chris Evans sur mes albums "Ce S'ra Noël Tous Les Jours" et "Fiche Le Camp, Jacques !" .Je lui ai dit sincèrement : "Tu n'as pas vieilli !", il m'a répondu : "C'est normal lorsqu'on fait vieux jeune..." En quoi il n'avait pas tout à fait tord...
 

 JACQUES BARSAMIAN (Juke Box Magazine)